Uchiko Lundi 23 Novembre 2015 Tourisme Un mois dans l'ouest du Japon (17/25) shikoku/ musée

Située à 40km au sud de Matsuyama, Uchiko (内子, préfecture d’Ehime) est une petite ville de 20 000 habitants.

Comme nous sommes jour de fête nationale, beaucoup de maisons ont un drapeau japonais devant chez eux et beaucoup de commerces sont fermés. Néanmoins quelques chantiers sont quand même actifs.

L’office de tourisme est juste à la sortie de la gare et peut garder votre sac pour 200yen. Je commence par visiter le théâtre Uchiko-za où 60 jours par an est représenté un spectacle de kabuki. L’intégralité du théâtre est accessible au public, ce qui permet de voir les coulisses et le sous-sol. L’état général est magnifique, on a l’impression que tout a été refait il y a quelques semaines. Une brochure en anglais donnent des explications sur les différentes parties du théâtre.

Théâtre Uchiko-za
Théâtre Uchiko-za (voir sur Flickr)

Placé sous la scène, ce mécanisme permet d’en faire tourner le centre
Placé sous la scène, ce mécanisme permet d’en faire tourner le centre (voir sur Flickr)

Au premier plan, une trappe permet à un acteur de venir depuis le sous-sol
Au premier plan, une trappe permet à un acteur de venir depuis le sous-sol (voir sur Flickr)

Ensuite pause repas avec un plat typique de la préfecture d'Ehime, le Taimechi. Il se compose de riz, sashimi de daurade avec un œuf cru au-dessus, accompagné d’une soupe miso et de quelques légumes.

Puis je visite la résidence Kami Haga avec son musée expliquant la production de cire à partir de haze (un genre de sumac). Tout est de grande qualité et les explications en anglais sont généreuses. La cire de Uchiko était principalement utilisée pour fabriquer des bougies ; elle a même été récompensée de plusieurs prix internationaux.

Résidence Kami Haga
Résidence Kami Haga (voir sur Flickr)

Archives de l’ancienne usine de cire
Archives de l’ancienne usine de cire (voir sur Flickr)

Tout est en bois, pas une seule pièce en métal pour tenir l’ensemble
Tout est en bois, pas une seule pièce en métal pour tenir l’ensemble (voir sur Flickr)

Et je termine ma journée par la visite du musée de la vie commerçante et domestique. Des mannequins de cire illustrent la vie de la ville du 19ème siècle et parlent (en japonais) quand on s’en approche. Une brochure en anglais est fournie à l’entrée et la visite dure une vingtaine de minutes.

Pharmarciens
Pharmarciens (voir sur Flickr)

Etudiant en pharmacie
Etudiant en pharmacie (voir sur Flickr)

Cuisinière
Cuisinière (voir sur Flickr)

Le reste des photos est visible ici.

Je pars ensuite pour Matsuyama avec un train qui enchaîne tunnel sur tunnel. Le relief, très montagneux entre le sud et le nord de la partie ouest du Shikoku, explique pourquoi le sud est resté longtemps isolé sur nord.