Profitant de 2 jours de congés et du passage d'un ami français vivant à Osaka, j'ai troqué mon costume de serveur et mes vêtements de ski pour faire un peu de tourisme dans la région.

Snow monkey park

A mi-chemin entre Shiga Kogen et Nagano, ma première étape fut le Snow Monkey Park (Jigokudani Monkey Park). Ayant complètement oublié mes 2 cartes mémoires ce jour-là, les photos proviennent de l'appareil de mon compatriote Thomas.

Depuis l'arrêt de bus (ou depuis la gare de Yudanaka), on marche pendant 40 minutes d'abord sur les routes, puis dans la forêt. Après être passé devant le Korakukan Ryokan, on arrive dans un fond de vallée que le soleil a rarement l'occasion d'atteindre.

Promenons-nous dans les bois

Korakukan Ryokan

Onsen privé

Les singes sont nombreux et complètement habitués à la présence de l'Homme. Il n'est ainsi pas rare de les voir passer entre nos jambes ou de ne pas bouger d'un poil quand on s'approche d'eux. Le clou du spectacle restant la partie avec le onsen où tout le monde attend qu'ils viennent barboter dans l'eau. Au début, aucun singe n'avait envie de se détendre dans l'eau chaude. Mais l'envoi de nourriture dans l'eau par un soigneur leur a vite fait changer d'avis ^^

Le parc n'est pas grand et peut être vite rempli ; ne comptez pas y passer la journée complète, mais plutôt 1 grosse heure. Concernant la marche, des chaussures adaptées sont fortement conseillées. En effet, le chemin dans la forêt est bien enneigé et parfois verglacé. Et étant à flanc de colline, une glissade pourrait vite avoir de fâcheuses conséquences ... Et si vous comptez acheter des cartes postales, profitez du magasin à côté de la caisse, moins cher que celui en bas du chemin.

Yudanaka Onsen

Après avoir avalé un bol de ramen (aux champignons du Shinshu dans mon cas), nous nous dirigeons à pied vers la gare de Yudanaka avec l'envie de tester le onsen situé juste à côté. Sans aucun signe de notre part, une mamie en voiture s'arrête à notre niveau et nous propose (en Japonais) de nous déposer à la gare. Sa voiture était un joli désordre, ce qui a nécessité quelques rangements de sa part. J'en ai profité pour faire la discussion les 2 minutes nécessaires jusqu'à la gare :)

Direction donc le onsen de Yudanaka, accolé à la gare du même nom. Pour 300yen, vous avez accès 2 baignoires chaudes, une en intérieur et l'autre en extérieur. Ne vous attendez pas à un grand onsen comme le Spa World à Osaka ou celui de Nagasaki. Mais vu le prix et sa situation, il serait dommage de ne pas en profiter avant (ou après) le train !

Nagano

Après avoir pris le train pour la gare de Nagano, on s'arrête une station avant. Retour à la civilisation pour ma part avec des escalators, des feux et du monde. Même si Nagano n'est pas une ville grouillant de monde, cela change de Yakebitayama ! J'ai logé à la guest house 1166, sympathique demeure avec sa grande table dans la salle principale et ses dortoirs bien aménagés. Juste un peu frais avec son chauffage au poêle à pétrole ; mais cela rappelle que l'on est en hiver au pied des montagnes ;)

Zenkō-ji

善光寺 (Zenkōji) est un temple bouddhiste, situé au centre de Nagano. Premier temple que je visite depuis mon périple dans l'ouest du Japon ; et le visiter sous la neige présente un attrait visuel non négligeable.

Dans la rue menant au temple

Diffuseur d'encens

Palissade de Zori

La rue y menant est bien aménagé avec ses larges trottoirs et ses boutiques aux façades agréables à l'œil. Devant l'entrée, on trouve un lion diffusant de l'encens et 7 statues de Jizo Bodhisattva. Après s'être acquitté du ticket d'entrée, on marche dans le hall central et on accède à un souterrain avec aucun éclairage. Sur les murs de ce souterrain se trouve une pièce en métal symbolisant la clé du paradis. Les temples ont souvent ces petites attractions attirant le touriste ou le pèlerin. Par contre, marcher en chaussettes en plein hiver sur du bois ne donne pas envie de s'éterniser !

Saké

Sur les recommandations de la guest house, direction un magasin de saké (yoshinoya) à quelques pas de là. Vu la météo fraiche et humide, quelques gouttes d'alcool ne feront pas du mal ! La serveuse propose de déguster une petite dizaine de saké différents. Certains saké sont semblables à ceux déjà bus à dazaifu ou en izakaya, mais d'autres sortent du lot (dont le ume ju). Également est proposé la dégustation de quelques pâtes miso. Bref une bonne adresse d'où je suis reparti avec une bouteille d'ume ju (alcool de prune).

Gallerie menant au magasin

Oyaki, Soba, Kinoko et Ringo

La région du Shinshu est connu pour ses pommes (ringo) et ses champignons (kinoko). Et Nagano plus particulièrement pour ses nouilles soba (pâtes à base de farine de sarrasin) et ses oyaki.

On commence donc par un petit restaurant où on s'assoit au comptoir. Je prends un plat de soba revenu dans du shoshu (alcool de riz), accompagné de champignons. Étant grand amateur de soba, je me suis régalé !

Puis on continue le lendemain par les oyaki dans une arrière boutique d'un magasin. Alors que la femme prépare les boules de pâte, l'homme les fait cuire sur une grande plaque au-dessus d'un feu. L'oyaki est une boule de pâte (farine de sarrasin et eau) fourrée d'une pâte d'haricots rouges sucrés (azuki) ou de légumes (nozawana). Simple, mais succulent ; et on ne peut faire plus frais !

Magasin d'Oyaki (Asahi TV)

Et avant de repartir pour Shiga Kogen, j'achète à la gare un azuki et un oyaki fourré aux pommes pour le trajet en bus. C'est bon la check list culinaire est complète !

J'aurai passé 2 jours très agréables hors des sommets enneigés à Nagano. Cette ville me laisse une très belle impression et me donne envie d'y retourner au printemps pour quelques autres jours afin de visiter ses alentours sac sur le dos :)

Le reste des photos est visible ici.



Commentaires