Initialement, je prévoyais de faire l'ascension de Bandai-san (磐梯山) par la face nord et de redescendre la face sud. Cet itinéraire nécessite un bus afin de rejoindre le lac Hibara. Mais la saison estivale n'étant pas encore commencée, le faible nombre de bus (combiné au faible nombre de trains), ne me permet pas de terminer l'ascension avant la tombée de la nuit. Ce sera donc une ascension en aller/retour depuis la gare d'Inawashiro.

Après avoir laissé mon sac dans un coin-locker, je remonte la ville en direction des remontées mécaniques. Premier retour en station de ski depuis fin mars, mais sans la neige cette fois :) Pas de panneaux indiquant la direction de Bandai-san, mais la carte indique de remonter les pistes de ski jusqu'à leur sommet. C'est donc parti pour une heure d'ascension d'une piste bleue à pieds. Sur le chemin, je croise quelques télésièges à l'arrêt et 2 autres randonneurs.

La Clusaz me tentait bien pourtant...

Arrivé en haut de la piste, un panneau indique le sentier menant au sommet. Le chemin est correctement balisé par des panneaux en japonais et des marqueurs (rubans rouges). Le coin n'est pas connu pour ses ours, mais j'ai ma clochette par habitude. Je croise quelques grimpeurs solitaires, la majorité étant des retraités (normal pour un jeudi...). Par endroit, cela sent le souffre, mais rien de fort. Après avoir marché au milieu des arbres, la végétation se fait plus éparse et la montée plus forte. Après être passé devant une hutte proposant boissons et en-cas, les derniers kilomètres sont plus pentues.

Piste de ski de Inawashiro

Au sommet de Bandai-san

Sur le chemin de descente

J'arrive enfin au sommet (1816m), amas de rochers volcaniques assez conséquents pour certains. La vue, dégagée à 360°, est superbe, avec d'un côté le lac Hibara et de l'autre le lac Inawashiro et les champs de riz. Un randonneur a apporté son réchaud afin de se préparer des ramen, d'autres, comme moi, ont juste quelques onigiri dans leur sac. Sur le chemin du retour, je croise l'espagnole rencontrée à Aizu-Wakamatsu, partie un jour avant et ayant logée à côté du lac Hibara.

Une randonnée, facile d'accès, qui monte fort au début et offre de multiples points de vue sur les pentes et les lacs alentours. Et en la combinant avec la visite du lac Hibara, elle constitue un bel itinéraire sur 2 jours.

Le reste des photos est visible ici.



Commentaires