Takamatsu (高松, préfecture de Kagawa) est une ville portuaire au nord-est du Shikoku. Beaucoup de ferry partent de son port et c'est ainsi un bon point de départ pour visiter les îles de Naoshima et de Shodoshima.

L'attraction principale de la ville est le parc Ritsurin, considéré comme l'un des plus beaux jardins du Japon. Coup de chance, les deux dernières semaines de novembre, le parc est illuminé de nuit et reste ainsi ouvert jusqu'à 21h. Je visite donc le parc à partir de 16h ; je pensais avoir le couché du soleil en photos, mais il est vite masqué par le mont Shiun-san. Le crépuscule arrivant, les gardiens du parc mettent des barrières afin que les visiteurs restent sur le parcours éclairé.

Il fait froid ce soir-là ! Mais cela vaut largement l'effort. Des filtres de couleur et des placements bien étudiés rendent le parc, déjà magnifique de jour, encore plus beau. Quelques visiteurs patientent afin de prendre un thé dans le pavillon et d'autres (bien couverts !) se baladent en pirogue. Également, pas mal de photographes sont venus avec leur trépied. Bref, si vous avez l'occasion de visiter Takamatsu en novembre, réserver une soirée afin de profiter de ses éclairages :)

Le reste des photos est visible ici.

La spécialité locale est les udon sanuki, fabriqués à partir d'une farine spécifique. Elle était produite auparavant dans la préfecture de Kagawa, mais elle est aujourd'hui importée d'Australie. Lion Dori est une grande rue excellemment bien fournie en restaurants. Durant mon séjour à Takamatsu, j'aurai mangé des tempura udon (天ぷらうろん) et des bukkake udon (ぶっかけうどん). Dans la première recette, les udon baignent dans un bouillon, avec comme accompagnement des légumes et crevettes fris. J'ai également mangé un plat de tempura où des condiments sont proposés à côté afin d'ajuster le bouillon à son goût. Dans la deuxième, les udon, après être avoir été refroidis à l'eau froide, sont mis dans un bol avec leur garniture, puis le bouillon de daishi est directement versé dessus. J'ai également vu une version où le bouillon est laissé à côté et c'est au client de le verser dessus. J'ai à chaque fois été ravi par le bouillon et l'accompagnement. Par contre, je n'ai pas senti de différence dans le goût des udon.

Tempura udon

Bukkake udon

Enfin j'ai essayé le onsen de Busshozan. Pour cela, j'ai utilisé un ticket (sous forme d'éventail) combinant train, entrée au onsen et serviette. Le onsen, tout en bois, propose surtout des bains en extérieurs. Le lieu est propre et calme invite à la détente. Il est possible de manger (des udon ;) ) et d'emprunter des livres dans la salle de repos. Globalement, on retrouve ici des caractéristiques de Takamatsu : de la culture et des décorations bien réfléchies.

Busshozan Onsen



Commentaires