Située entre mer et volcans, dans la préfecture de l'Oita, la ville de Beppu (別府) est surtout connue pour ses sources chaudes. A tous les endroits, la ville dégage de la fumée, que ce soit par les cheminées des onsen ou par des stations de captage des sources chaudes. C'est assez impressionnant !

J'ai commencé ma journée par visiter un Jigoku (enfer). Au nombre de 8, ce sont des attractions montrant ou utilisant des sources chaudes de diverses façons : eau colorée, boue, crocodiles, geyser. Je n'ai fait que Umi Jigoku qui permet de voir de l'eau bleutée fumant abondamment. Au mois d'août, les fleurs de lotus sont capables de supporter le poids d'enfants jusqu'à 20kg ! On sent un peu le souffre et l'ambiance est agréable. Néanmoins on a vite fait le tour du bassin et l'espace est peu grand. Il existe un pass afin de faire tous les jidoku ; de l'avis de plusieurs personnes, il ne vaut pas le coup car beaucoup de jidoku ne présentent pas un intérêt majeur.

Umi Jigoku

Umi Jigoku

Umi Jigoku

Puis, avec Benoit et Sandrine, nous avons décidé d'essayer la cuisson à la vapeur volcanique. Direction donc le supermarché le plus proche afin d'acheter patates douces, carottes, champignons, radis noirs, aubergines, crevettes et coquillages. Puis retour à la cuisine appelée Jigoku-mushi Kannawa où une personne nous a coupé et mis les produits dans des paniers pour la cuisson. Puis du personnel nous aide à cuire à la vapeur les aliments. 30 minutes de cuisson sont nécessaires au total : 7' pour le poisson, 15' pour les légumes fins et 30' pour le reste. Sauces, baguettes et assiettes sont fournies gratuitement. On s'est régalé (on en avait d'ailleurs trop...) ; la vapeur volcanique ajoute un goût sulfuré, léger et agréable.

Dans Jigoku-mushi Kannawa (photo par Sandrine)

Légumes à la vapeur (photo par Sandrine)

Puis j'ai fini la journée par Onsen Hoyoland dont la particularité est de proposer des bains de boue. Après avoir essayé plusieurs onsen et sento, j'ai été assez déçu par celui-ci. Les installations sont vieillottes, le casier est payant et pas de savon disponible. Je m'attendais également à plus de boue dans les bains. Néanmoins la boue laisse une agréable sensation sur la peau et admirer le ciel de nuit en étant dans un bain est toujours un bon moment. Pour l'anecdote, la partie extérieure est mixte (l'entrée est masquée par bambous), ainsi une mère a pu rejoindre son mari et leur bébé.

Beppu m'a laissé une impression mitigée. D'un côté, la ville attire par ses fumées et ses attractions autour. D'un autre, la ville ressemble à une ancienne station balnéaire qui ne s'est pas modernisée. Le reste des photos est visible ici.



Commentaires