Après un trajet en bus, j'arrive à Sapporo (札幌), capitale de l'Hokkaido. Je loge chez Khaosan Sapporo Family Hostel, guest house de bonne taille avec cuisine bien équipée et grande salle commune. Dans le dortoir, je rencontre quelques étrangers venus des États-Unis et du Canada. On discute surtout des élections aux USA et on se dit que le Canada va bientôt connaitre un flux migratoire massif. Le lendemain, je partage le dortoir avec uniquement un Japonais, qui est venu à Sapporo pour suivre une formation afin de devenir aide-soignant en maison de retraite (oui j'ai du sortir le dictionnaire plusieurs fois afin de comprendre cette partie ^^).

Le premier jour, après être passé par le parc Odori, je me dirige vers le musée de la bière Sapporo, qui vient juste d'être rénové. Avant la visite, je mange un plat de grillade Genghis Khan (jingisukan avec la prononciation japonaise). C'est un plat à base d'agneau, que l'on fait griller sur un barbecue au milieu de la table (comme un yakiniku). Différentes marinades sont proposées, ainsi que quelques légumes comme du choux ou des pousses de soja. Je poursuis ensuite avec la visite du musée (beaucoup d'explications en anglais sont présentes), que je finis avec une bière Fukkoku Sapporo Bakushu. Cette bière reproduit le goût de la bière Sapporo de la fin du 19ème siècle (je trouve le goût plus marqué que l'actuelle).

Parc Odori

Dans le musée de la bière Sapporo

Plat Jingisukan

Le deuxième jour, je me rends au musée de l'histoire de l'Hokkaido (Kaitaku Kinenkan, 開拓記念館), situé à l'est de la ville, à côté du parc de la forêt de Nopporo. Récent (il a ouvert en avril 2015), il retrace toute l'histoire de l'Hokkaido, en partant des mammouths d'il y a 200 000 ans, jusqu'à aujourd'hui. Le tout est très bien présenté, avec beaucoup d'explications en anglais. Quelques autres photos de Sapporo sont visible ici.

Yosakoi Soran Matsuri

Après mon passage à Furano, je suis retourné à Sapporo pour le festival Yosakoi Soran. Ce festival de danse se déroule sur 5 jours début juin et est dédié au style de danse Yosakoi. Il n'est pas du tout spécifique à Sapporo, car près de 200 localités au Japon ont un festival ou un concours de yosakoi. C'est un style de danse originaire de la ville Kochi (sud du Shikoku), très énergique, avec des équipes pouvant aller jusqu'à 150 personnes. Celui de Sapporo a uniquement deux règles :

  • Chaque danseur doit avoir un naruko, petit clapet en bois avec un manche
  • La chanson doit inclure une phrase de Soran Bushi, qui est un type de chanson traditionnel d'Hokkaido, chantée par les pêcheurs partant à la pêche.

Ce festival, qui a débuté en 1992, compte aujourd'hui 270 équipes et totalise près de 27 000 participants. Je commence par me rendre au palais impérial, où chaque équipe fait une représentation de 3 minutes devant le public et un jury. Puis direction le parc Odori, où les groupes font leur représentation à tour de rôle dans la rue bordant le parc.

Devant le palais impérial

Danseuse avec ses naruko

Tout le monde peut participer !

Les groupes dégagent une énergie impressionnante. Entre leurs mouvements, leurs cris et le bruit des naruko, on ne peut que se laisser captiver par le spectacle. Beaucoup de spectateurs sont également présents et les guest house et hôtels sont pris d'assaut durant le festival. Ne pas hésiter donc à réserver à l'avance si vous souhaitez en profiter sur plusieurs jours. Les autres photos sont visibles ici.



Commentaires