Après un trajet en ferry depuis Oma, je retrouve mon hôte, Ichinoshin. Journaliste de profession, il couvre l'actualité d'Hokodate (函館) et de ses environs avec deux autres collègues. On mange ensemble un donbori de poisson dans l'un des rares restaurants ouverts le soir dans l'allée du marché aux poissons. Puis on passera la soirée à discuter de nos vies respectives chez lui.

Le lendemain, dimanche, Ichinoshin espère ne pas travailler. En effet, un enfant a disparu dans la région lors d'une ballade avec ses parents. La disparition étant récente, elle n'est pas encore couverte par les médias (cette histoire sera plus tard reprise par tous les médias français).

On passe le début de la journée ensemble à se ballader dans Motomachi, quartier composé de nombreux bâtiments occidentaux. J'en profite pour expliquer à Ichinoshin quelques techniques de base en photographie. En tant que journaliste, il doit régulièrement prendre des photos pour illustrer ses articles. Mais, ayant commencé récemment, il n'a encore jamais suivi de cours de photographie.

Rue Motoi-saka

Leçon de photographie avec flou

Dans Motomachi

Le midi, on mange un burger chez Lucky Pierrot, chaîne de magasins uniquement présente à Hakodate. Des dires d'Ichinoshin, c'est LE passage obligé quand on vient à Hakodate. La façade, représentant un clown mangeant un burger, fait très années 60. Beaucoup de burgers sont proposés, mais aussi des riz curry et des donbori. Et la boisson ラッキーガラナ (Lucky Guarana), spécialité du magasin ! La météo étant agréable, on prend à apporter afin de manger au bord de la baie, près des anciens docks.

Restaurant Lucky Pierrot

Distributeur de boisson Lucky Guarana

Ancien dock d'Hakodate

Ensuite on se dirige vers l'ancien fort Goryokaku (五稜郭), qui a une forme particulière en étoile à cinq branches, et qui a été transformé en parc vers 1910. A ce moment-là, Ichinoshin reçoit un appel de son boss, lui indiquant que l'enfant n'a pas encore été retrouvé et donc que l'affaire est à couvrir. Ses bureaux étant juste à côté, cela lui évite de retraverser toute la ville. Je parcours donc le parc seul, au milieu des glycines en fleurs. Et j'en profite pour réviser quelques Kanji en me posant sur l'herbe.

Fort Goryokaku

Glycines

Le soir, Ichinoshin étant toujours occupé, je vais manger un ramen en choisissant la spécialité locale, shio ramen (ramen avec bouillon salé) chez 麺厨房 あじさい 本店. Puis direction Hakodate-san afin de prendre la hauteur et admirer la ville de nuit. Plutôt que de prendre le téléphérique, je choisis le bus de ville, un peu moins cher.

Vue de nuit sur le port d'Hakodate

Station de tramway

Lac Onuma

Le lendemain, levé à 4h du matin car Ichinoshin doit travailler tôt pour continuer de couvrir l'événement. J'en profite de ce réveil aux aurores pour un donbori ikura/uni (oeuf de saumon / oursin) au marché matinal d'Hakodate (Hakodate Asaichi, 函館朝市). Puis je prends le premier train pour le parc Onuma (大沼公園). Même s'il est tôt, le soleil est déjà bien levé. Je parcours, sac sur le dos, les petites îles placées sur le lac, reliées par des ponts. Malgré les moustiques matinaux, la ballade est plaisante. A mon retour, au point de départ, des bus de touristes sont arrivées et les commerces commencent à ouvrir.

Ōnuma-koen avec Komogatake-san en toile de fond

Pédalos

Pont reliant les îles

Puis, après avoir marché une bonne demi-heure afin de rejoindre la route principale, je fais du stop afin de rejoindre Yakumo et prendre un bus direct jusqu'à Sapporo. Les autres photos sont visible ici.



Commentaires