Retour sur les différents boulots que j'ai effectués durant ce PVT au Japon, avec des arubaito (emploi à temps partiel) à Osaka et Tokyo, et un emploi saisonnier dans la préfecture de Nagano.

LeafCup (Osaka et Tokyo)

LeafCup est un café de conversation et une école de langue. Le travail consiste à parler en anglais (ou en français) avec les clients japonais. Un créneau dure 3h et on discute avec jusqu'à 6 personnes à la fois. Il faut animer la conversation en posant des questions et en apportant de nouveaux sujets de discussion. Il faut également veiller à ce que chaque participant parle. Également certains samedi sont organisées des soirées où le travail est similaire, mais cette fois debout avec une cannette de bière à la main ;)

Le salaire est de 1000yen par heure, payé directement à la fin de son créneau. J'ai trouvé ce travail par les français de la guest-house à Osaka et j'ai commencé par le bureau d'Osaka, uniquement en anglais. Puis, après être arrivé à Tokyo, le bureau d'Osaka m'a recommandé et j'ai travaillé aux bureaux d'Iidabashi (anglais + français) et de Shibuya (uniquement en anglais).

J'aime bien ce travail. Il permet de converser avec des japonais, d'apprendre comment ils vivent, leur métier, leur famille, leur loisir. Et les japonais sont aussi demandeur d'informations sur notre vie en Europe. En plus l'ambiance était cool, que ce soit à Osaka ou à Tokyo. Le gros bémol est que le travail est aléatoire et ponctuel. N'espérez pas avoir une journée complète ou des plannings réguliers. Mais si vous êtes disponibles et réactifs, vous pouvez obtenir des créneaux le jour-même en répondant (très) rapidement aux mails.

Pour information, la majorité des Chat Host sont des non-natifs en anglais. Donc si vous avez un bon niveau d'anglais en conversation et que vous aimez discuter et écouter, n'hésitez pas à postuler :)

Restaurant Namaste (Osaka et Kobe)

Ce restaurant indien a deux enseignes, une à Osaka et une à Kobe. J'ai trouvé ce travail par le site Craiglist. Ils avaient besoin d'un livreur et d'un serveur pour un mois, un de leur cuisinier ayant eu une suspension de permis et ne pouvant donc plus faire les livraisons.

J'ai surtout travaillé à Kobe. Je partais le vendredi après-midi d'Osaka, je dormais 2 nuits à Kobe dans l'appartement des cuisiniers et je rentrais le dimanche soir à Osaka. Je faisais surtout les livraisons en voiture en tant que copilote. J'indiquais les directions au conducteur et j'apportais la livraison aux clients (et encaissais l'argent). Lorsqu'il n'y avait pas de livraison, j'aidais en salle, à la plonge ou distribuais des flyers dans la rue. Cela m'a permit de rencontrer quelques français du restaurant d'à côté. Et je mangeais donc indien tous les week-ends ; mon estomac en a un peu patit au début :\

Les premières semaines se sont bien passées (environ 900yen de l'heure), payées le soir-même. Les suivantes, moins avec des livraisons et des clients en baisse. Les salaires ont commencé à être plus bas et parfois payés avec une semaine de retard (mais toujours payés). J'ai donc quitté ce boulot sans regrets, même si mon contact avec l'équipe était bon.

Bref, je ne recommande pas cet établissement pour y travailler. Même s'il m'a fournit une première expérience avec des clients japonais et m'aura permis de découvrir Kobe de nuit, le salaire était trop aléatoire.

Prince Hotel ShigaKogen (Yakebitaiyama, Nagano-ken)

Prince Hotel est une chaine d'hôtels présente dans tout le Japon et bien connue des Japonais. J'y ai travaillé pendant tout l'hiver en tant que serveur en restaurant hôtelier. Ces deux articles racontent en détail cet emploi.

Ce fut ma meilleure expérience de travail au Japon et je ne peux que vous encourager à trouver un poste similaire afin de vivre et de travailler avec des japonais en immersion.

La Maison de Bourgogne (Iidabashi, Tokyo)

La Maison de Bourgogne est un restaurant français basé à Iidabashi, juste à côté de la rue Kagurazaka (神楽坂). L'équipe en salle est essentiellement française. Le chef est japonais et parle français couramment. Les échanges avec l'équipe se font donc en français. La clientèle étant surtout japonaise, le service se fait par contre en japonais.

J'ai trouvé ce travail par le site Craiglist et j'y ai travaillé tous les week-ends pendant 2 mois. Vu que je faisais de l'Aïkido en semaine, travailler le week-end était idéal pour moi. On commence à 10h et on finit vers 23h-minuit selon la charge de travail (avec une pause de 2h l'après-midi). Le week-end correspond aux services les plus chargés, donc ça ne chôme pas trop en salle. Le chef de service est exigeant, mais si on fait bien son travail, cela se passe bien. Côté salaire, j'étais payé 1000yen de l'heure (800yen net) à la fin du mois.

C'était une bonne expérience, dans la continuité de mon travai à ShigaKogen, avec plus d'intéractions avec les clients et des prises de commande plus complexes. En tout cas, si vous cherchez du travail à Tokyo, je recommande cet établissement pour y travailler (ou y manger !), que ce soit en salle, au bar ou en cuisine.


Commentaires