Un peu de retard dans ce compte rendu, mais je voulais qu'il coïncide avec mon départ d'Osaka. En effet, à partir du 16 décembre, je travaille comme saisonnier à Shigakogen (préfecture de Nagano) dans le restaurant lié à un hôtel. Mon poste sera au final dans un restaurant. Pas de livraison en scooter des neiges, mais plutôt du travail en salle :) Le point le plus intéressant est que je vais vivre et travailler principalement avec des japonais. Si avec ça, je ne fais pas un bond en japonais, c'est cause perdue ^^

Durant le mois de novembre, j'ai parcouru une partie de l'ouest du Japon. En partant d'Osaka et en passant par Himeji, j'ai ensuite rejoint la mer du Japon au nord du Honshu. Puis j'ai suivi la côté (avec des passages dans les terres) afin de rejoindre Fukuoka dans le Kyushu. Après être descendu jusqu'à Nagasaki, j'ai rejoint Beppu en passant par le mont Aso. Puis j'ai parcouru la côte ouest, puis la côte nord du Shikoku (avec une excursion à Hiroshima). A mon retour, j'ai posté toutes les étapes de mon voyage sur le site ; ce qui m'a quand même pris une bonne semaine entre le tri des photos et l'écriture des textes (malgré l'usage d'un cahier de voyage rempli quotidiennement).

Ce voyage, qui s'est étalé du 6/11 au 1/12, a été dense (presque une ville ou village différent par jour) et fatiguant par moment avec de grosses journées, mais passionnant ! Que ce soit les lieux que j'ai visités, les personnes que j'ai rencontrées, le plaisir d'avoir partagé une partie du voyage avec Sandrine et Benoit, ce fut un mois extra !

Je pense déjà à d'autres parcours pour avril et mai. Mais ils seront beaucoup plus lents afin de passer plus de temps avec les locaux et de mieux profiter du lieu.

J'ai profité d'une journée pour faire un tour à Kyoto avec la visite du musée du manga, la forêt de bambous et le temple Kinkaku-ji. Du monde, que ce soit dans les lieux ou dans les transports, mais Kinkaku-ji sous le soleil couchant est magnifique à voir. Concernant le musée du manga, au-delà de l'histoire du manga et des techniques, j'ai bien aimé l'aparté sur le passé scolaire du lieu. On apprend ainsi que Kyoto, après avoir perdu son statut de capitale, a compensé cette perte en devenant une ville étudiante (10% de la population actuelle de Kyoto est étudiante). Vous pouvez voir les quelques photos ici.

Le début de mon travail à Shigakogen, avec les fêtes de fin d'année, va être assez intense les premières semaines. Mais je posterai quand même un bilan au bout d'une semaine. A bientôt !



Commentaires