Dernier mois de ce PVT au Japon qui sera passé à la vitesse grand V ! Tous les jours, ce fut Aïkido ou travail, voire les deux à la fois certains jours. Le reste de mon temps était passé à planifier mes voyages futurs, à faire le tri dans mes affaires ou à faire quelques sessions d'escalade :)

Aikido

Du lundi au jeudi, je passais 2 à 3h par jour au dojo. J'ai même poussé jusqu'à 5h certains jours en rajoutant le matin. La chaleur a accompagné ces deux mois de pratique. Mais en buvant en quantité et régulièrement, cela reste supportable. J'ai pratiqué avec beaucoup de personnes différentes (japonaises ou étrangères) et j'ai pu assister aux cours de l'ensemble des sensei.

Dernier jour à l'Aikikai Hombu dojo

Ce fut une expérience très enrichissante, que j'ai envie de renouveller (dans ce dojo ou dans un autre). Mais il me faudra améliorer mon niveau en japonais afin de mieux comprendre les enseignants.

Travail

J'ai travaillé' du vendredi au dimanche au restaurant français. Certains jours le restaurant était bien rempli, d'autres fois la pluie n'a pas aidé à avoir des clients en quantité. J'ai donc eu quelques créneaux raccourcis, voire annulés (ce qui m'a permis d'aller au dojo à la place ^^ ).

J'ai également travaillé de temps en temps au LeafcupIidabashi ou à Shibuya), dont quelques créneaux en français. Pour mon avant-dernier créneau, j'ai eu la surprise d'avoir à ma table (conversation en anglais) un Japonais qui avait vécu quelques années près d'Aix-en-Provence. Et qui avait mangé dans un restaurant dont la chef de salle était dans ma classe en école primaire. Le monde est vraiment petit :) Mon dernier créneau était une party host ; j'ai donc fini ce travail une bière à la main ^^

J'ai posté récemment un article à propos de mes emplois au Japon, sorte de bilan sur ce point. N'hésitez pas à le lire.

Kabuki

Je n'ai pas fait de tourisme ce mois-ci, trop occupé entre l'Aïkido et le travail. Mais je voulais assister à une pièce de Kabuki avant de partir de Tokyo. Le Kabuki (歌舞伎) est le théâtre classique japonais et les 3 kanji signifient chant, danse et compétence. Après avoir acheté mon billet sur internet (site en anglais très bien fait, 4000yen pour la place la moins chère), je me suis rendu pour la représentation de 11h au Kabuki-za, dans le quartier de Ginza. La salle était quasi-comble avec essentiellement un public japonais agé (normal pour un vendredi matin). J'ai remarqué quelques étrangers, mais c'était anecdotique.

Une représentation est composée de 3 scènes, relatant des histoires différentes. Une scène est décomposée en 2 ou 3 actes. Le spectacle dure 4h30 avec 3 entractes d'une vingtaine de minutes (on ne peut pas sortir du bâtiment durant les entractes). Il est tout à fait permis d'apporter à boire et à manger, et des stands sont présents à l'intérieur pour un peu creux. J'ai testé un tayaki (gaufre en forme de poisson fourrée aux haricots rouges), mais la gaufre était de qualité moyenne.

Façade du Kabuki-za

Afin de profiter au mieux du spectacle (surtout avec mon niveau de Japonais), j'ai loué pour 1000yen un boîtier qui permet d'avoir les sous-titres en anglais durant la représentation. Bien m'en a pris car ce boîtier affiche aussi des explications sur la disposition de la scène, la musique ou les acteurs. C'est lisible et dans un très bon anglais, je recommande fortement ce boîtier pour profiter au mieux du spectacle. Et j'ai remarqué que beaucoup de japonais avaient également un boîtier (avec oreillettes dans leur cas).

En vrac

Ma guesthouse a été très calme sur les dernières semaines, avec des départs (sans nouvelle arrivée) et des résidents ayant pris quelques jours pour voyager. Il n'était donc pas rare que j'ai l'appartement pour moi tout seul certains soirs. Ce qui m'a permis de faire quelques exercices de japonais, mais j'aurai préféré plus échanger ou sortir avec les autres.

J'ai fait quelques séances d'escalade à B-Pump Akihabara où j'ai recroisé un français rencontré en juin. Mais globalement les étrangers sont rares dans la salle. Même si je n'ai pas fait de perf, j'étais content d'avoir de bonnes sensations malgré le peu de sessions faites.

En attendant au feu sur rouge sur mon vélo, avec un K-way sur le dos, un papy japonais m'a interpellé de dos me demandant où se trouvait le combini le plus proche. Après m'être retourné et voyant que j'étais étranger, il m'a sorti un sorry. Mais enchaînant en répondant à sa question en japonais, il m'a remercié pour mes indications. Petite satisfaction personnelle :)

J'ai vendu mon vélo dans la préfecture de Yokohama (sud est de Tokyo) à un français pratiquant au dojo de l'Aikikai. Cela m'a permis de parcourir depuis Ginza cette partie de Tokyo en vélo. Après être sorti de la zone dense centrale, on arrive dans des quartiers anciens, avec des bâtiments moins imposants. Mais dès qu'on franchit la rivière Tama (多摩川) et qu'on arrive à Nakahara (中原), on trouve une ville avec beaucoup de building récents et des travaux de partout.

Au revoir jitensha (vélo)

Shinkasen avec Nakahara sur la droite

La suite ?

Mon visa expire aujourd'hui, mais je ne rentre pas en France tout de suite. Comme c'est la première fois que je voyage de ce côté du globe, je vais en profiter pour voyager jusqu'aux vacances de Noël, période de mon retour en France. Afin de m'alléger avant de partir, j'expédie un colis en France (tout simplement avec Japan Post, en choisissant l'envoi par mer). Sauf pour l'électronique où je profiterai d'amis français en visite au Japon afin de leur refiler mon PC. J'aurai donc juste mon sac à dos, avec un contenu similaire à mes voyages dans le Japon.

A gauche pour voyager, à droite direction la France

Ma première étape est la Corée du Sud. Je vais y rester 2 semaines en commençant par Séoul, puis je vais suivre la côte est jusqu'à Busan. Puis retour au Japon (en visa 90 jours cette fois) en revenant par l'île de Tsushima (対馬), située entre Busan et Fukuoka. Ensuite ce sera une semaine de voyage dans le sud du Shikoku avec des amis français jusqu'à Osaka ;)

Puis ce sera direction l'Australie avec un voyage partant de Cairns jusqu'à Melbourne, suivi de quelques semaines dans l'île sud de la Nouvelle-Zélande avant de rentrer en France pour les fêtes de Noël. Bref c'est reparti pour bien voyager pendant 3 bons mois !

Et vu que je referai un bref passage au Japon, je posterai le bilan de ce PVT depuis Osaka, ce qui bouclera la boucle de ce voyage :)



Commentaires