Ca y est, j'ai enfin un mamachari (mama : maman, chari : vélo en familier) ! Le gérant du bar à côté de l'auberge me l'a trouvé pour 6000 yen (~ 45€), cadenas et immatriculation inclus (oui, les vélos sont immatriculés au Japon... ). Les transports étant assez chers, le vélo est vite amorti au Japon pour les trajets en ville.

J'ai ajouté mes comptes Twitter et Flickr. Les photos seront donc sur Flickr et je posterai l'annonce de nouveaux articles sur Twitter, ainsi que quelques bêtises ou photos amusantes dessus :) J'en ai profité pour faire quelques améliorations au site ; si vous voyez d'autres choses à faire, n'hésitez pas à m'en parler en commentaire.

Osaka et Asuka

Mes collègues de bureau m'avait offert, comme cadeau de départ, les services d'Angelo d'Osaka Safari. J'ai ainsi pu visiter la ville et ses environs avec lui durant 2 jours. Je recommande d'ailleurs chaudement ses services à toute personne souhaitant découvrir Osaka sous l'oeil d'un local curieux.

Cable train d'Hozanji

Offrandes variées : légumes, fruits, saké

Découpe du poisson

Les rivières d'Asuka

Temple de

Notre moyen de transport :)

Nous avons ainsi arpenté Osaka, discuté avec des locaux et visité les environs d'Hozanji. Le lendemain, nous avons pris le train pour découvrir en vélo les alentours d'Asuka. L'intégralité des photos sont ici et .

Escalade

Un irlandais, également en PVT à la même auberge que moi et n'ayant jamais fait d'escalade, a souhaité m'accompagner. Nous avons ainsi fait une bonne séance ensemble. J'ai réussi à sortir un 4-kyu (~ 5c Fontainebleau) dans la salle de bloc. Puis, j'ai profité que nous soyons deux pour faire de l'escalade encordé. Uniquement en moulinette, car il faut apporter sa propre corde pour pouvoir escalader en tête (étrange...). On grimpe donc sur des moulinettes déjà installées avec grigri + double mousquetons de sécurité déjà installés sur la corde. Pour les voies, on retrouve les cotations US-Yosemite. Mon ami irlandais à réussi à sortir une 5.7 (~ 5a), et de mon côté une 5.10d (~ 6b).

Kishiwada Danjiri Matsuri

Kishiwada est une ville, appartenant à la préfecture de Nara, à 25km au sud d'Osaka. Chaque année s'y déroule un festival (Matsuri) qui a lieu le week-end précédent la fête des personnes âgées (Keirō no Hi, jour férié au Japon), c'était donc le week-end du 19-20 septembre cette année. Ce festival a plus de 300 ans et fut créé par le seigneur du château de Kishiwada afin de prier pour les récoltes. 34 équipes participent à l'événement.

Char prêt pour le défilé

En plein virage

Toutes les générations participent !

Chaque Danjiri est une structure roulante, fabriquée à la main en bois de zelkova, pesant près de 4 tonnes, faisant 3,8m de haut pour 4m de long et 2,5m de large. La corde, qui s'étale sur 100 à 200m, est tirée par 500 à 1000 personnes. Le passage des Danjiri est impressionnant, en premier par le cortège tirant le char en criant et surtout le passage des virages ! En effet, les roues du char n'étant pas directionnelles, le char est lancé à bonne vitesse puis les participants tirent sur les cordes à l'avant et à l'arrière du char pour le faire pivoter. Je n'ai pu me placer à cet endroit pour prendre des photos, mais le plus impressionnant reste une double chicane dans une rue assez étroite. Le char tangue souvent à ce passage et il y a même de la casse de temps en temps...

La vidéo n'est pas de moi, mais vous donnera une bonne idée de l'événement :)

Comme les routes sont fermées à la circulation, des marchands ambulants s'installent avec des stands de nourriture (Yatai) et de jeux. On est proche de la fête foraine, mais avec une variété culinaire bien plus importante qu'en France. On retrouve :

  • Okonomiyaki : genre d'omelette contenant divers ingrédients cuite sur une plaque chaude
  • Takoyaki : boule de pâte cuite contenant de la pieuvre
  • Ikayaki : calmar grillées
  • Kushikatsu : brochette de viande panée et frie
  • Yakitori : brochette de viande ou légume grillé

Et côté jeux, on trouve, au-delà des jeux classiques de fêtes foraines, Kingyo-sukui (pêche de poisson à l'épuisette) et Jan-ken (on joue à pierre-papier-ciseau avec le marchand).

Pêche à l'épuissette

Stand de haute technologie ;)

Yakitori avec oeuf

J'en ai profité pour jeter un coup d'oeil au château de la ville. Rien à dire de particulier à part que c'était bien calme comparé à l'agitation de la ville ^^

Kishiwada Jö

Bassin de purification

Bref un bon moment passé, malgré la foule, que ce soit sur place ou dans les trains. Le reste des photos est sur cette page.

Le reste

Deuxième soirée d'échange linguistique anglais/japonais. On était que 2 personnes parlant anglais pour 4 parlant japonais, donc plus de discussions en japonais cette fois. J'ai commencé l'apprentissage de quelques Kanjis, notamment de la vie courante. Pour l'instant, à défaut de savoir les prononcer ou les utiliser correctement, j'arrive à les reconnaître et à avoir une idée de leur signification :) Également une soirée internationale en boite de nuit où j'ai pu échanger en japonais (non sans difficultés...).

L'ambiance à l'auberge est toujours aussi bonne. Le bar à côté est notre QG quasiment un soir sur deux. Également quelques essais en cuisine avec des soba/miso/poulet ou des nouilles/bœuf. Financièrement ce n'est pas forcément plus intéressant, mais c'est toujours agréable de cuisiner :)

La suite ?

Les 21-22-23 septembre sont fériés au Japon (Silver week), les hôtels et sites touristiques sont donc saturés durant cette période. Je vais donc rester dans Osaka cette semaine et continuer à échanger en japonais dès que j'ai l'occasion. Pas sûr d'écrire un nouveau compte-rendu cette semaine, mais j'ajouterai sûrement quelques photos et tweets :)



Commentaires