La station de ski est entrée en pleine de période de rush avec les fêtes de fin d'années. La neige étant au rendez-vous (il neige au moins 2 jours sur 3), la majorité du secteur de Shiga Koken est ouverte. Les parkings sont bien remplis, mais je constate que les gens viennent souvent à la journée.

Dans notre restaurant, avec l'ouverture de pistes supplémentaires, le service du midi est maintenant disponible (mais je n'y participe pas). Nous sommes passés d'une trentaine de couverts à 70 couverts certains soirs. Ce n'est pas le même rythme en salle et cuisine ! Une demi-dizaine de personnes ont rejoint notre équipe pour cette période. Deux sont des serveurs professionnels (dont un avec une qualification de sommelier et connaissant bien la géographie française), le reste étant des jeunes des alentours travaillant 1-2 semaines.

Une journée typique

Je commence ma journée par un petit déjeuner vers 8h. Le petit déjeuner japonais est toujours composé d'un bol de riz, d'une soupe miso et de thé vert, et selon les jours nous avons des œufs brouillés, des saucisses, du tofu frais, du maquereau ou du nato. Ensuite je travaille sur mon ordinateur et étudie 1h de japonais. Puis un repas du midi vers 11h, avec 3 choix possibles. Il est toujours possible de prendre du riz-curry ou des ramen, ou le plat du jour qui peut être du poisson, des spaghettis, des tempuras, des soba ou udon. Bref, ça reste de la restauration collective, mais ça nourrit bien.

Mon travail en restaurant commence ensuite entre 12h et 13h selon le planning du jour. Je commence par préparer la salle pour le repas du soir : nappes, couverts, vérification des stocks. Lors du pliage des serviettes, nous pratiquons un jeu assez simple avec mes collègues japonais : quelqu'un dit un mot en japonais, puis le suivant prend le dernier son et construit un mot avec (interdiction d'utiliser un mot finissant par un 'n') ; par exemple : megane (lunettes) -> neko (chat) -> kodomo (enfant) -> ... . Pratique pour réviser son vocabulaire et apprendre de nouveaux mots :)

Notre salle en service du soir

En costume de travail

Avec un de mes collègues de travail

Puis on prend une pause de 30-45 minutes vers 16h afin d'aller manger. A 17h, réunion d'équipe (en japonais) rappelant quelques consignes ou donnant quelques nouvelles de la station. Puis le service du soir commence à 18h pour finir vers 21h. Notre restaurant est composé de deux parties : japonaise avec du Shabu-Shabu et occidentale avec une cuisine franco-italienne. Durant le service, je m'occupe quasi-exclusivement de la partie occidentale. Je prends en charge les quelques clients étrangers (en anglais) en prenant leur commande ; mes collègues s'occupant des clients japonais pour cette partie. Puis je fais le service en salle en décrivant (en anglais ou japonais, voire même une fois en français) les plats servis. A la fin du service, nous débarrassons la salle et la préparons pour l'équipe du petit déjeuner.

Après le travail, on enchaîne parfois avec un izakaya avec les collègues ; mais comme nous n'avons pas de réductions, on évite d'en abuser... . Ou on se retrouve avec d'autres collègues dans la cantine avec quelques bières. Bref de bons moments passés à discuter dans un mélange d'anglais et de japonais. Enfin bain et dodo pour conclure la journée !

Photo de groupe après un izakaya

Noël au Japon

A part quelques petits sapins, pas de bonnets de père Nöel parmi les employés de l'hôtel, ni de père Noël à écouter la liste de cadeaux des enfants et pas de débats sur les crèches de Noël (vu qu'il n'y en a pas). Dans un sens, c'est assez normal vu que seul 1% de la population japonaise est chrétienne. L'événement de Noël porte ainsi sur le père Noël (prononcé ici à l'anglaise, donc Santa Clauss) et sa partie commerciale. Les magasins

Par contre, le poulet frit de KFC a beaucoup de succès ici ! En effet, quelle ne fut pas ma surprise de voir des gens acheter à KFC des pots géants de poulets frits aux couleurs de Noël. Et aussi d'apprendre que les gens réservaient à KFC pour le jour de Noël ! Cette "tradition" date de 1974 suite à un coup de pub de la chaîne américaine. C'est vite devenu un succès et un passage obligé durant la période de Noël.

Snowboard

Par (immense) chance, un collègue japonais m'a laissé sa planche de snowboard pour la saison ! En effet, il ne fait que du ski pour l'instant et sera à Hawai à partir de fin janvier. Donc c'est parti pour apprendre le snowboard durant 3 mois !

J'avais effectué 2-3h de snowboard en essayant la planche de différents amis. Mais je n'ai jamais pris de leçons. Pas grave, je vais apprendre en regardant quelques vidéos pour débutants et en suivant les conseils de mes collègues.

Le snowboard est roi dans notre dortoir !

Première étape, je constate que je suis goofie ; c'est donc parti pour modifier les réglages de la planche. Deuxième étape, les chaussures de mon collègue sont trop petites (c'est du 26 JP, et non US, ce qui correspond à un 25 US en fait ...). J'emprunte donc les chaussures d'un autre collègue pour mes premiers essais. Troisième point, je n'ai pas encore de ski pass (je l'obtiendrai début janvier), je remonte donc la pente à pieds.

Pour l'instant, je me concentre sur les exercices de base (équilibre, glisse droite/gauche, virage en pente faible). Je suis très satisfait de mes premières séries avec des enchaînements de virage et de bonnes sensations. Vivement le mois prochain avec de vraies pentes !



Commentaires