J'arrive à Hagi (萩, préfecture de Yamaguchi) en début de soirée. Beaucoup plus industrielle, la ville tranche avec Tsuwano et mon trajet à travers les campagnes. Je loge à la guest house Ruco qui a beaucoup de charme ; que ce soit le café au rez de chaussée ou les deux dortoirs. Dès mon arrivée, je fais connaissance avec un Japonais parcourant la région à vélo avec sac de couchage et tente. Exceptionnellement il dort aujourd’hui en hôtel. Il m'accompagne dans un restaurant de sashimi où toute la carte est en kanji (et sans la moindre photo). Il commande donc pour moi une belle assiette variée et préparée devant nous. Les poissons sont excellents ! Puis direction un bar où un verre était offert par la guest house. J'en profite pour goûter du saké que je commence à mieux apprécier :) Et à l'aide d'un dictionnaire, j'arrive à échanger avec le barman quelques phrases et comprendre un peu ce qu'il me raconte.

Encore une fois, sortir quelques phrases en japonais fonctionne. Bien que je sois toujours en mode perroquet et que je comprenne très peu ce que l'on me dit, cela permet quand même d'échanger avec des personnes ne parlant pas anglais.

A première vue, la ville ne présente pas d'intérêts particuliers en voyant les environs de la guest house. Mais le quartier des samouraï est clairement à voir. Beaucoup de maisons sont d'époque ou ont été restaurées à l'identique. De plus, peu de voitures y circulent. Tout ceci rend la ballade des plus agréables :)

Natsu mikan, appelée Tangerine d'été

Dans le quartier des samouraï

Puit d'une ancienne maison de samouraï

Je prolonge ensuite jusqu'aux ruines du château. Vu qu'elles ne présentent pas un grand intérêt, je les contourne par l'est où je constate que les anciennes fortifications allaient jusqu'au bord de la mer. J'en profite pour admirer la côte sous un ciel bleu (enfin!).

Ancienne fortification du château

Quartier Horiuchi

Ayant un peu de temps, je vais visiter le musée Hagi Uragami. Bien que certaines œuvres sont remarquables, je suis resté sur ma faim en terme d'explications sur la fabrication et sur l'histoire des céramiques. Le musée d'Izumo fournissait beaucoup plus d'informations sur ces points.

Puis départ vers le Kyushu. Vu la taille d'Hagi, je ne m'attendais pas à une gare aussi minuscule ! Faites les courses avant si vous comptez manger dans le train. Le trajet,lent, suit la côte et est magnifique avec le coucher de soleil. Encore une fois, le train est rempli de collégiens et lycéens rentrant chez eux.

Gare de Hagi

Entre Hagi et le Kyushu

Mer du Japon

Puis arrivée à Kita-Kyushu avec le retour aux grandes villes avec néons et bruits à tous les coins de rues. Après avoir passé quelques jours uniquement en campagne ou dans des villes modestes, cela fait un petit choc. A mon hôtel, je croise quelques autres français pvtistes vivant au mois ici. Je sais maintenant où se trouve la communauté pvtiste française du nord du Kyushu ^^

Le reste des photos est disponible ici.



Commentaires