Me voici repassé en mode touriste ! Fini les journées de travail, les repas à la cantine et les montagnes enneigées. Retour aux auberges de jeunesse, aux trajets en train, aux combini et aux restaurants. Je ne vais pas m'en plaindre ^^

Ma première étape passe par Matsumoto où j'y suis resté deux jours chez Matsu Yado. Charmante guest house pour backpacker, dans un style traditionnel, située juste à côté du château. Comparé à mon précédent voyage, je constate directement mes progrès en japonais. Aisance, vocabulaire, ces 3 mois en immersion complète auront été plus que bénéfique pour mon japonais !

Matsumoto-jo

Incontournable, surtout quand on loge en face. Et en plus, avec ses cerisiers en fleurs, aucune raison de passer à côté !

Première particularité, c'est un château sur pilotis (auparavant en bois, aujourd'hui en béton). Comme la tour de Pise, il a commencé à pencher dangereusement. Mais il est maintenant bien droit ! Autre particularité, il possède une pièce excentrée afin d'observer la lune (月見, tsuki mi, litt. lune voir). Et également un étage sans fenêtres qui était utilisé pour stocker les munitions à l'abri des regards.

Matsumoto-jo

Le 3ème étage sans fenêtres

Pièce d'observation de la lune

La floraison des cerisiers en est juste à son commencement à Matsumoto. Mais comme c'est ma première fois au Japon, j'ai été en mode "Wahouh, c'est trop cool !". J'en profite pour inaugurer un album photo intitulé Japonais et Sakura, montrant les japonais au milieu des cerisiers.

Avec Matsumoto-jo en toile de fond

Photo souvenir ;)

J'ai retrouvé le crapaud de Naruto !

Le crapaud est en fait une grenouille, qui est la mascotte de la rue Nawate à Matsumoto. Voici son histoire. Cette rue est commerçante et interdite aux véhicules, les visiteurs peuvent donc acheter (買える, kaeru) et rentrer chez eux (帰る, kaeru). Cette rue a donc été surnommée Kaeru, qui signifie également grenouille en Japonais. Et les commerçants ont installé une statue de grenouille à l'entrée de la rue :)

Excursion à Azumino

Au nord de Matsumoto, la ville d'Azumino héberge l'une des plus importantes fermes de wasabi du Japon, 大王わさび農場 (Daiō Wasabi Nōjō, litt. grande wasabi ferme). J'ai ainsi passé la journée dans cette ferme libre d'accès.

Après un trajet en train d'une vingtaine de minutes et une marche à pied de 30 minutes à travers les champs, me voici à l'entrée de la ferme. Aucune explication en anglais, tout est en japonais ! Le soleil étant au rendez-vous, ce fut une journée très agréable à parcourir les champs de wasabi.

Alpes japonaises, cerisiers et wasabi

Groupe de Cor des Alpes

Le wasabi trempe dans une eau fraiche venant directement des montagnes (~ 10° C) et les plants sont protégés par des filets noirs (qui ne font pas effet de serre). Ceci permet de garder la plante au frais toute l'année. Il faut attendre jusqu'à 2 ans avant de pouvoir récolter la plante.

J'en profité pour goûter la glace au wasabi (je m'attendais à un goût plus prononcé), et du poulet pané avec de la sauce teriyaki-wasabi dessus présenté dans une feuille de wasabi.

Festival Onbashira

Il n'est pas lié directement à Matsumoto, mais comme j'en ai entendu parler à l'auberge par 2 fois, je fais un apparté afin de vous raconter cet événement assez particulier.

Ce festival a lieu tous les 6 ans et consiste à remplacer les troncs des tori des sanctuaires de la région de Suwa (préfecture de Nagano). Au total, 16 troncs de sapin de 17 à 19 mètres de long, 1 mètre de large (ce qui correspond à 7-8 tonnes) sont transportés des montagnes aux sanctuaires sans moyen mécanique (à l'exception de cordes). Kiotoshi est la partie où les troncs sont transportés. Satobiki est le moment où les troncs sont érigés dans les sanctaires.

Voici quelques vidéos des années passées pour vous donner une idée de l'événement ; surtout le délire complet quand les troncs dévalent les pentes avec des gens dessus et autour (il faudrait que je trouve une statistique sur le nombre de blessés...). La première date de cette année et la deuxième d'il y a 6 ans.



Commentaires